Articles

Le Massage Général Thérapeutique

Ce travail en profondeur sur la musculature permet :

  • D’éliminer la fatigue physique ;
  • D’activer la circulation sanguine en augmentant son débit dans les veines ;
  • De favoriser une régénération des tissus en empêchant toutes contractures musculaire ;
  • D’entretenir le corps et prévenir certaines fatigues journalières.

Le Massage de Décontraction du Dos Thérapeutique

Par ces mouvements précis et appropriés d’une certaine lenteur, ce massage :

  • Active le système parasympathique et sympathique ;
  • Libère les tensions aux niveaux musculaire, nerveux et respiratoire ;
  • Aide à libérer la fatigue physique et psychique accumulée pendant la journée, les mois et les années.

Le Massage Neuro-Musculaire Thérapeutique

Le massage Neuro-Musculaire est une aide précieuse aux sportifs, car il contribue à :

  • L’évacuation des toxines apportées par l’effort, qu’il soit continu ou sur de longues heures ;
  • L’élimination des crampes et à la récupération de l’état physique normal ;
  • L’amélioration des aptitudes du sportif et à l’augmentation de la résistance du corps.

Ce massage touche chaque muscle, ce qui permet d’évacuer des toxines rapidement.

Le Massage sportif

Le Massage sportif est une technique manuelle qui va préparer la musculature d’un athlète juste avant l’effort ou permettre de réduire son temps de récupération et ses risques de blessures.

La Réflexologie

Cette technique manuelle via les pieds ou les mains, par des points réflexes de massage, va chercher dans le corps, les tensions et tout ce qui peut se présenter durant un problème physique, psychologique ou tout simplement un mal être général.

C’est une aide préventive précieuse, Elle permet de déceler rapidement un éventuel embarras, qui n’est pas forcément extériorisé. Pour tous ceux qui n’aiment pas se faire masser, la réflexologie permet de recevoir un soin thérapeutique.

Définition

Issue de la naturopathie, la biorésonance est une méthode thérapeutique qui consiste à enregistrer et à modifier, avec un appareil spécifique, les ondes électromagnétiques émises par le corps. La biorésonance est également appelée, thérapie VITATEC, MORA, BICOM, homéopathie électronique, thérapie bio-énergétique ou thérapie bio-informative.

Philosophie

Pratiquement tous les systèmes thérapeutiques holistiques (médecine chinoise, ayurvéda, etc.) admettent que notre vie dépend de certaines énergies que nos sens conscients ne nous permettent pas de concevoir. En 1975, les scientifiques ont réussi à prouver l’existence de photons: autrement dit, toute cellule vivante envoie de la lumière. La vie est donc constituée d’ondes électromagnétiques. Ces principes ont permis de développer la biorésonance, qui considère que chaque être humain dispose d’un spectre typique d’ondes électromagnétiques qui pourra être utilisé à titre thérapeutique.

Concept

Dans le concept de biorésonance, les molécules du corps émettent des ondes électromagnétiques. Celles-ci présentent un spectre typique pour chaque personne, formé de parties harmonieuses (saines) et discordantes (malades). Les signaux émis par le corps sont captés par des électrodes, transmis dans un appareil où ils seront modifiés et renvoyés dans le corps au moyen d’autres électrodes. Cette opération permet d’éliminer les ondes malsaines et d’activer le potentiel d’autoguérison du corps.

Applications

C’est un travail en profondeur qui permet de réequilibré le corps soit les organes et les objets corporels concernés. Depuis une quinzaine d’années, cette thérapie est aussi utilisée avec des animaux.

Les facteurs responsables de la perturbation des fréquences vibratoires sont nombreux :

  • Allergènes alimentaires, environnementaux ou cosmétiques
  • Choc émotionnel
  • Mauvaise alimentation
  • Mauvaise hygiène de vie
  • Médicaments
  • Métaux toxiques
  • Présence de perturbations électriques ou électromagnétiques
  • Stress
  • Vaccins

La biorésonance permet donc de détecter et de soigner les troubles suivants :

  • Allergies alimentaires
  • Asthme
  • Dermatite atopique
  • Eczéma
  • Maladies rhumatismales
  • Migraine
  • Problèmes dentaires ou maxillaires
  • Rhume des foins

Autotraitement

Dans les cas où la thérapie par biorésonance n’apporte pas elle-même la guérison, elle permet au thérapeute de déceler la faiblesse de certains organes par la mesure et de trouver le remède approprié, lequel est testé directement sur le patient. Celui-ci optera alors pour un traitement à base d’homéopathie, de phytothérapie de gemmothérapie, de sels minéraux, de vitamines, d’oligo-éléments, de compléments alimentaire, etc.

Les thérapeutes et leur formation

Issue de la naturopathie, la biorésonance est, le plus souvent, pratiquée par des naturopathes. Mais de nombreux thérapeutes utilisant cette méthode auront des formations différentes. Seul point commun: ils doivent tous avoir une excellente connaissance de l’organisme.

Le traitement et son déroulement

Le traitement par biorésonance revêt deux aspects qui permettent de :

  • Mesurer et tester les méridiens d’énergies pour repérer où se situent les déséquilibres. Tester les fréquences vibratoires des divers systèmes immunitaire, digestif, respiratoire, et des différents organes, glandes endocrines, circuits énergétiques, etc.
  • Mesurer et tester quels sont les éléments perturbateurs à la base de la maladie : allergies digestives ou cutanées, asthme, fatigue chronique, crampes, etc.

Pour poser son diagnostic, le thérapeute utilise un appareil électronique spécifique (Vitatec, Mora, Bicom) relié au patient par des électrodes ECG. Celles-ci vont absorber les vibrations électromagnétiques perturbatrices et les ramener vers l’appareil de thérapie. Les vibrations y sont transformées et réintroduites dans le corps, via d’autres électrodes, sous forme de vibrations thérapeutiques curatives. Les ondes malades sont ainsi neutralisées. Cela engendre le renforcement des défenses immunitaires propres à l’organisme et une mise en marche des mécanismes de régénération spontanée. La durée du traitement dépend du rééqulibre à traiter et du patient.

Conseils pratiques

La biorésonance est particulièrement adaptée aux allergies aiguës et chroniques telles que eczémas, asthme, rhume des foins et incompatibilités alimentaires. Elle est également utile lors de dermatite atopique, de migraine et de maladies touchant les organes internes (inflammations des parois de l’estomac par ex.). Enfin les cicatrices, les blessures ainsi que les problèmes d’ordre dentaire ou maxillaire peuvent se traiter par biorésonance.

Remboursé par la caisse-maladie ?

Beaucoup de caisses-maladie contribuent aux frais de traitement dans le cadre de l’assurance complémentaire. Pour plus d’informations, renseignez-vous directement auprès de votre caisse-maladie.

Selon la définition officielle : « l’homéopathie est une substance médicamenteuse capable de déterminer des troubles pathologiques dans un organisme en bonne santé, qui peut guérir des troubles analogues dans un organisme malade ».

Etymologiquement, l’homéopathie ou homœpathie vient du grec (hómoios) qui signifie « similaire » et (pathos) qui signifie « souffrance », s’opposant ainsi à l’allopathie qui, associant « souffrance » à (alos), « autre », s’appuie sur le « principe des contraires ».

Par extension sémantique, l’adjectif « homéopathique » est utilisé dans le langage courant pour désigner une dose minime d’un produit, alors que l’origine étymologique du mot « homéopathie » tient bien dans la similitude. À ce faux sens, on peut ajouter un contresens fréquent concernant la phytothérapie dont le mode de fonctionnement est une méthode de soin allopathique, bien que rarement perçue comme telle.

 

Les Principes de l’homéopathie, la loi de similitude

La loi dite de « similitude » constitue la base de l’homéopathie : pour guérir une infection, on choisit le remède parmi ceux qui auraient provoqué les mêmes symptômes chez un individu sain.

Par exemple, lorsqu’un patient a un accès de température, on utilise le remède Belladonna. De la même façon, la belladone prise à dose toxique donne de la fièvre.

Cette loi, découverte par Hippocrate durant l’antiquité et vérifiée par Hahnemann à la fin du XVIIIe siècle, aboutit au simillimum qui est au centre de la consultation homéopathique. Ce dernier tient en trois postulats :

  • Toute substance prise par un individu sain produit un ensemble de symptômes caractéristiques de cette substance, symptômes qui diffèrent selon l’état et la constitution de l’individu en question.
  • Tout individu malade présente un ensemble de symptômes caractéristiques de son mode de réaction face à la maladie. Par exemple, lors d’une grippe, chaque individu développe différemment une réaction avec une température plus ou moins élevée et des courbatures plus ou moins intenses.
  • La substance qui à faible dose, permet la guérison, est appelée simillimum : elle provoque chez l’individu sain les mêmes symptômes que chez l’individu malade.

 

Une prise en compte global du patient

Contrairement à la médecine classique allopathique qui fragmente l’acte médical en multiples spécialités associées aux fonctions vitales de l’organisme, l’homéopathie s’intéresse au patient en tant que personne dans son ensemble.

C’est ce qui explique la spécificité de la consultation homéopathique : au-delà des symptômes qui poussent le patient à consulter, l’homéopathe explore dans son interrogatoire la maladie et ses modalités d’apparition, mais aussi le contexte psychologique, le mode de vie et même l’histoire du patient. C’est tout autant des détails qui peuvent paraître anecdotique que des symptômes apparemment plus importants qui permettront ensuite à l’homéopathe de déterminer le remède le plus adéquat, clé de l’efficacité du traitement.

Le Naturopathe est d’abord un Vitaliste, appelé également Hygiéniste, qui est une ancienne tradition thérapeutique et préventive, décrite par Hippocrate. Cette méthode observe l’homme dans sa globalité et dans son environnement.

Le vitalisme est sous tendu par le principe de la Force Vitale, inspiré de Galien et Hippocrate, qui anime l’Etre humain, dynamise ses fonctions organiques et psychiques. Ce concept inclut la nécessité d’avoir des liquides circulants non viciés pour le transfert de cette énergie.

Un autre principe soutient le concept Naturopathique : le Causalisme qui pense que derrière chaque manifestation du corps, il y a une cause qui en est l’origine / Il faut la rechercher afin de la traiter.

Le vitalisme englobe ainsi un ensemble de techniques et de pratiques dont le but est de redonner à l’individu sa force vitale. Le Naturopathe est le ”Spécialiste de la santé” utilisant les éléments de la nature comme générateurs de la bonne santé et de la vitalité.

Le vitalisme étudie, respecte, accompagne et favorise l’énergie vitale (force vitale) d’auto guérison responsable de l’Homéostasie ou régulation du corps.

Ainsi au premier plan, la nutrition et la diététique devront être bien comprises, non pas en tant que régime, mais en tant que fondement essentiel de l’entretien de notre énergie vitale qui lutte contre la maladie.

Il faudra aussi retrouver son équilibre vital par l’élimination des toxines et la stimulation des fonctions émonctorielles en respectant les 3 grandes règles de base :

  • Désintoxication
  • Revitalisation
  • Stabilisation

En résumé, chacune des cellules de notre corps est animée par une énergie intelligente et formatrice nommée « force vitale ». La santé, tout comme la maladie, ne sont pas considérées comme des éléments extérieurs qui nous « tombent dessus », mais comme la conséquence de notre niveau de vitalité intérieure.

Pour préserver ou retrouver sa santé, il est nécessaire de soutenir et d’entretenir sa vitalité, cette énergie de vie qui vibre en chacun de nous. Cela passe en priorité par une alimentation adéquate en substances nutritives.

Lorsque des agressions trop nombreuse ou trop fortes agissent sur le corps pendant une longue période, elles peuvent freiner, voire bloquer les capacités de régulation ainsi que les forces de guérison. Le travail en vitalisme permet alors de soutenir et de stimuler les propres forces de régulation du corps.

Le vitalisme enseigne et applique les lois biologiques au service de la qualité de vie des individus. C’est la synthèse des méthodes naturelles de santé propre à conserver, entretenir et développer son capital santé.

Le naturopathe favorise l’énergie vitale d’auto guérison, recherche et détecte les informations perturbatrices sur l’organisme et s’applique donc à chercher et à trouver, avec la personne, la cause des troubles qui engendrent la maladie pour enfin les corriger.

 

Bilan de santé

Le bilan naturopathique est effectué par une anamnèse avec le patient ainsi qu’à l’aide de l’iridologie, de la prise des pouls, du bilan en bioénergétique, des examens issus des appareils de biorésonance, d’examens biologiques, de l’observation de la langue, de la palpation du corps, de la recherche des dermalgies réflexes, de l’observation des phanères et des cheveux …

L’étude de la personne comprendra l’observation de sa morphologie: sexe, âge, taille, poids, origines, vitalité, odeurs, aspects des téguments, tenue, mobilité, observation de la respiration …

L’anamnèse est composée d’informations comprenant l’état émotionnel de la personne, son environnement social, ses antécédents familiaux et médicaux. Elle prend en compte la manière de s’alimenter et l’hygiène de vie de l’individu :

  • L’historique et les antécédents familiaux et personnels
  • L’environnement personnel, familial, professionnel, social
  • Le mode de vie, y compris les activités sportives, récréatives, le sommeil, le repos, la détente
  • Le déroulement de la grossesse et de la naissance
  • Les maladies d’enfance, d’adulte
  • Les traitements antérieurs, y compris les vaccinations, les traitements dentaires ou orthodontiques
  • Les traitements actuels, y compris les thérapeutiques naturelles entreprises et/ou suivis
  • Les traitements médicamenteux
  • Les opérations, les cicatrices, les investigations endoscopiques
  • Les accidents et traumatismes
  • Les comportements alimentaires de la naissance, en passant par l’enfance et à l’âge adulte: aversions et préférences
  • Les addictions: tabac, alcool, drogues, excitants, etc.

L’objectif est l’évaluation du capital santé au niveau constitutionnel, héréditaire, tempéramental, diathésique mais aussi l’évaluation de la qualité de l’hygiène de vie de la personne.

Tous ces éléments vont donner des indications sur le potentiel énergétique, les prédispositions morbides, les ressources énergétiques afin d’initier une thérapeutique de redressement du terrain en rapport avec la causalité de la problématique exposée par le ou la cliente. Le travail thérapeutique et les corrections de terrain envisagées permettent de renforcer l’énergie vitale afin d’assurer longévité et santé.

Les explications du thérapeute à son client, permettent à celui-ci de devenir lui-même acteur de sa santé et éducateur à son tour de sa famille et de ses proches (familles, amis, voisins, collègues, etc.).

 

Travail thérapeutique en Naturopathie

On cherchera l’origine, la cause des symptômes qui provoquent la maladie.

Le travail thérapeutique passe par un enseignement à but préventif sous forme de conseils et de réforme de vie, de soutien et d’encouragement du processus d’auto guérison.

Il faudra prendre en compte la qualité de l’alimentation, la sédentarité, les pollutions environnementales qui vont aboutir :

  • A des surcharges toxémiques menant aux grandes perturbations :

déséquilibre acido-basique localisé, fruit de la sécheresse qui va déséquilibrer l’écosystème intestinal et le précieux équilibre de la flore intestinale

  • Excès de radicaux libres, fruit de l’oxydation excessive, générateur de déchets
  • Blocage des émonctoires : encrassement et toxines non éliminées
  • A des carences ou une incapacité du corps à utiliser ou à fixer les oligo-éléments, minéraux, vitamines et enzymes
  • A des phénomènes allergiques en tous genres au passage du stade aigu à la chronicité
  • A l’énervation ou épuisement nerveux, ce qui procure une baisse de la vitalité
  • A l’apparition des maladies auto-immunes et des cancers
  • Aux désordres psychiques et émotionnels

Les cures hygiéniques (anti-acides, anti-radicalaires) et de désintoxication (drainage des métaux lourds, des iatrogénies, des toxicomanies) ainsi que la revitalisation porteront sur :

  • L’alimentation saine, les diètes, jeunes, cures
  • Les drainages émonctoriels
  • L’eau et la balnéothérapie
  • Les cataplasmes et les enveloppements
  • L’utilisation de la chaleur et du froid
  • Les techniques de dérivation
  • L’aide d’oligo-éléments, minéraux, vitamines, enzymes, probiotiques et adaptogène sous la forme naturelle que sont les compléments alimentaires et la nutraceutique.
  • Les exercices physiques et respiratoires / bienfait de l’air
  • Les pratiques manuelles et réflexes (réflexothérapie)
  • Le repos et le respect des rythmes biologiques
  • La relaxation et la méditation
  • Héliothérapie et luminothérapie
  • La chromothérapie
  • Hygiène mentale et intellectuelle à travers la pensée positive
  • L’utilisation des élixirs issus des 3 règnes
  • La géobiologie
  • La lithothérapie

 

Méthodes complémentaires 

  • Réinformation cellulaire par le biais des fréquences hertziennes (bio résonance) et des champs magnétiques pulsés
  • Utilisation de l’aromathérapie (huiles essentielles)
  • Utilisation de la gemmothérapie (bourgeons de plantes)
  • Utilisation de la phytothérapie (teintures mères de plantes)
  • Utilisation des sels biochimiques
  • Utilisation de substances homéopathiques issues des 3 règnes, des biothérapiques et des isothérapiques / l’Homéopathie étant considérée comme une méthode énergétique.

Le but est le retour à la santé : état de bien-être physique, physiologique, émotionnel et mental avec le corps libéré de sa souffrance.

 

Limite de la méthode

La méthode ne prétend pas traiter des pathologies lourdes telles que par exemples : cancers, maladies auto-immunes ou dégénératives, mais elle permet de soutenir la personne dans son traitement médical, d’en atténuer les effets secondaires et de libérer les émonctoires pour une meilleure élimination des toxines.

La naturopathie est également complémentaire à d’autres thérapies complémentaires et/ou alternatives, médicales, scolaires. La compréhension et la collaboration interdisciplinaire sont souhaitées afin d’avoir une optimisation des résultats.

Elle est une méthode éducative à la santé, pour tous les âges et toutes les personnes.

L’accord de la personne quant aux modifications qu’elle doit entreprendre dans son hygiène de vie, son alimentation, ses activités personnelles et familiales, professionnelles et sociales est essentiel dans le choix des différents moyens thérapeutiques du vitalisme.

Le thérapeute en vitalisme doit lui-même avoir intégré sa thérapie dans sa personnalité et être lui-même un reflet de ce qu’il dit et enseigne.